Archives pour la catégorie Les différents jeux

Initiation Jeu de Go, Shogi contre quelques bouchons…


 header

Le Variation Go Club propose des initiations au jeu de Go et au Shôgi contre quelques bouchons.

 

 

Chaque participant pourra dans une ambiance conviviale et un esprit ludique

découvrir des jeux de stratégie tout en valorisant le but de l’association :

 

 

 

crbst_handibou-logo-couleur00

 

la récupération, le tri et le recyclage des bouchons de boissons, 

afin de financer des fauteuils Handisport, destinés aux sportifs handicapés du département.

 

Date : jeudi 25 janvier 2018

Horaires : 18h30-21h30

Lieu : le D’Aqui Sushi à la Seyne sur Mer

Accueil démarche Handibou : Magalie Poujouly

Initiation jeux : Stéphane Peignier

 

Une nouvelle année qui commence !

Bonjour à tous, une bonne et heureuse année 2018 !!!

Le site du Club est de nouveau actif et pour commencer l’année nous vous proposons de nous retrouver au Molly Bloom à Toulon (8 Rue Anatole France, 83000 Toulon) tout les Jeudi à partir de 18 H !

Nous commençons l’année avec les événementiels suivant :

  • Exposition des créations des membres du Variation Go Club au D’aqui Sushi (6 Rue Cyrus Hugues 83500 La seyne/mer). Vernissage le Jeudi 22 Février 2018.
  • Événement Provence Japon à L’ISEN (Maison du Numérique et de l’Innovation, Place Georges Pompidou, 83000 Toulon). Vendredi 23 Février 2018.

Meilleurs vœux 2018 de la part de l’équipe du Variation Go Club.

lanterne-toro-jardin-japonais

Lexique du jeu de Go  » Pour faciliter les membres à comprendre les termes de Go »

A


Aji – Wèi – Arrière goût : Potentiel de menace d’une pierre ou d’une position à priori perdue.
Aji-keshi – Jiě xiāo : Un coup « Aji-keshi » est un mauvais coup qui élimine inutilement l’Aji d’une position.
Aki-san-kaku – Angle vide : Triangle vide forme en « L » sans pierre adverse à l’intérieur. C’est une formation lourde et en général peu performante.
Atari – Dâ chi – Echec : Une pierre ou un groupe de pierres est en Atari lorsqu’il est en position d’être capturé au coup suivant.
Ate-komi – Demi-coupe Pierre posée au contact de deux pierres adverses en diagonale, d’où une menace de coupe.
Atsumi – Force : Groupe solide et sans faiblesse. Désigne aussi le rayonnement de cette force.

B


Boshi – Chapeau : Position où une pierre est recouverte à distance par des pierres adverses.
Byo-yomi – Du miâo – Temps additionnel : Période de temps additionnel survenant après expiration du temps alloué au départ de la partie.

C


Chuban – Zhong pan – Milieu de partie : Phase de jeu se situant entre le début et la fin de partie.

D


Dame – Dan guan – Liberté : Liberté neutre (qui n’est du territoire ni pour blanc, ni pour noir).
Dame-zumari – Etouffement de libertés : Coup enlevant des libertés à un groupe ami; situation d’un groupe qui manque de libertés lors d’une séquence de Tsume-go.
Dan – Duan : Echelle de niveau des joueurs forts (croissant de 1 à 7 pour les amateurs) .
Dango – Milieu de partie : Groupe de pierres de forme surconcentrée et dépourvu d’œil. Forme inefficace et vulnérable .
De – Coup d’extension : Coup d’extension gardant la connexion avec des pierres amies, et poussant au travers d’une forme adverse .
Deshi – Disciple : Disciple d’un maître.

F


Furikawari – Jiao huàn – Echange : Echange à peu près équitable de territoires.
Fuseki – Bù ju – Ouverture : Début de partie.

G


Geta – Jia – Sabot, filet : Situation tactique dans laquelle une pierre ou un groupe est enfermé, et ne peut plus échapper à la capture.
Go-ban – Wei qi pan – Plateau de Go : Plateau de jeu de Go.
Go-ishi – Pierre de Go : « Pions » blancs ou noirs permettant de jouer au Go.
Gote – Hou shou – Perte d’initiative : Un coup Gote fait perdre l’initiative.
Guzumi – Bon angle vide : « Triangle vide », dans les rares cas où il est correct.

H


Hamete – Qi zhe – Piège : Piège tendu par l’adversaire, en général la réponse la plus naturelle tombe dans le Hamete.
Hanami-ko – !!! – « Flower-viewing Ko » : Ko dans lequel l’un des deux joueurs n’a rien à perdre, alors que l’autre risque beaucoup.
Hane – Ban : Coup de contact diagonal, contournant une pierre adverse.
Hasami – Jai gong – Pince : Coup prenant en tenaille une pierre adverse.
Hazama-tobi – !!! – Oeil d’éléphant : Saut d’un espace en diagonale. Cette forme facilement coupable est le plus souvent mauvaise.
Hiraki – !!! : Coup d’extension sur la 3ème ou 4ème ligne.
Honte – Ben shou – Coup correct : Coup correct dans une position. Se dit d’un coup calme et généralement peu spectaculaire.
Hori-komi – « Throw-in » : Coup de sacrifice servant à diminuer les libertés ou le nombre d’yeux d’un groupe.
Hoshi – Xing – Etoile : Point 4-4 dans un coin. Par extension, toutes les intersections du Goban marquées par des points noirs sont aussi appelées Hoshi.

I


Igo – Jeu de Go : Nom « traditionnel » du jeu de Go en japonais. « Wei chi » en chinois, « Baduk » en coréen.
Ikken-tobi – Yi jian tiao : Extension d’une intersection (idem à « Tobi »).
Imo-suji : Coup apparemment astucieux, mais qui ne marche pas. Tesuji raté.
Insei : Apprenti professionnel au Japon, apprenti désirant devenir joueur professionnel.
Ishi – Pierre : « Pions » blancs ou noirs permettant de jouer au Go.
Ishi-no-shita : Jeu sous les pierres combinaison tactique impliquant le sacrifice de plusieurs pierres, pour faire un second œil dans un groupe menacé.

J


Jigo – He qi – Match nul : Score nul (possible uniquement sans Komi ou bien si celui-ci ne contient pas de demi-point).
Jingasa – Double angle vide : Forme à 4 pierres en « T » aussi dite « casque de soldat ». Mauvaise forme qui est en fait un double angle vide.
Joseki – Ding shi – Séquence théorique : Séquence de début classique dans un coin ou sur un bord, amenant à une situation équilibrée pour les deux joueurs.

K


Kakari – Guo jiao : Coup d’approche d’une pierre de coin adverse.
Kake-tsugi – Connexion ouverte : Connexion ouverte en « gueule de tigre ».
Kame-no-ko – Dos de tortue : Formation résultant de la prise de deux pierres à vide.
Kannon-biraki – « Butterfly formation » : Littéralement « porte double ». formation de 3 pierres aux positions 4-4 , 3-6, et 6-3. C’est une forme considérée comme mauvaise.
Kata-tsugi – Connexion solide : Connexion solide.
Kata-tsuki – Coup à l’épaule : Coup s’appuyant en diagonale sur une pierre adverse.
Keima – Xiao fei – Saut de cheval : Ecart entre deux pierres, identique au mouvement du cavalier aux échecs.
Keshi – Qin xiao – Coup d’érosion : Coup d’érosion d’un territoire adverse.
Kiai – Qi he – « Fighting spirit » : Esprit combatif.
Kifu – Qi pu – Partie notée : Notation d’une partie de Go.
Kikashi – Xian shou li – Coup forçant : Coup forçant une réponse passive de la part de l’adversaire.
Kiri – Qie duan – Coupe : Coup séparant deux groupes ou deux pierres adverses.
Kiri-chigae – Niu duan – Double coupe : Forme composée de deux pierres blanches en diagonale et de deux pierres noires en diagonale, aussi appelée « cross cut ».
Kishi – Qi shi – Professionnel : Joueur professionnel au Japon.
Ko – Jie – Eternité : Situation de prise bi-latérale ; dans laquelle, si l’adversaire reprend, on reviendrait à la position initiale, ce qui est interdit par le règlement.
Kogeima – Xiao fei – Saut de cheval : Ecart entre deux pierres, identique au mouvement du cavalier aux échecs (voir « Keima »).
Komi – Tie mu – Compensation : Points donnés à blanc en compensation du fait que noir joue le premier coup de la partie.
Ko-moku – Xiao mu – Point 3-4 : Point 3-4 dans un coin.
Korigatachi – Forme gelée : Position avec surconcentration de force. Forme surconcentrée.
Kosumi – Xiao jian – Diagonale : Extension en diagonale.
Kosumi-tsuke – Jian ding : Extension en diagonale au contact d’une pierre adverse.
Kyu – Ji : Echelle de niveau des joueurs, de débutant à un niveau moyen (décroissant de 20 jusqu’à 1).
Kyusho – Ji suo – Point vital : Emplacement dont dépend la vie ou la mort d’un groupe.

M


Magari – Qu – Coup tournant : Coup qui tourne par rapport aux pierres précédentes d’une chaîne.
Mane-go – Mo fang qi – Jeu en miroir : Stratégie de jeu où Blanc reproduit symétriquement les coups de Noir.
Mannen-ko – Wan nian jie – Ko de 10.000 ans : C’est un Ko qui n’a d’intérêt ni pour Blanc, ni pour Noir. Les deux joueurs attendent donc les derniers coups de la partie pour le déclencher.
Miai – Jian he – Equivalent : Se dit de deux points d’intérêts équivalents et tels que si un joueur occupe l’un, son adversaire occupe naturellement l’autre.
Moku – Oeil : Oeil, point du Goban.
Moku-hazushi – Mu wai – Point 3-5 : Point 3-5 dans un coin.
Motare : Attaque en appui coup qui consiste à appliquer une pression sur un groupe afin de se renforcer, pour pouvoir ensuite attaquer un autre groupe.
Moyo – Mu yang – Territoire potentiel : Zone d’influence représentant un territoire potentiel.

N


Nadare – Xue beng – Avalanche : Joseki sur le point 3-4, connu sous le nom « d’ avalanche » ou de « petite avalanche ».
Nakade : Forme ayant un grand œil et pour laquelle l’adversaire peut empêcher la création d’un deuxième œil.
Nidan-bane – Lian ban – Double Hane : Succession de deux coups de contact en diagonale.
Nigiri – Cai xian : Tirage des couleurs procédure traditionnelle d’attribution des couleurs dans une partie à égalité.
Niken-tobi – Er jian tiao : Extension de deux intersections.
Ni-ren-sei – Er lian xing : Fuseki classique formé de deux pierres sur les Hoshi de coin d’un même coté du Goban.
Nobi – Chang : Extension solide en contact d’une autre pierre.
Nozoki – Ci : Coup joué en face d’un trou entre deux pierres adverses, et constituant une menace de coupe.

O


Oba – Da chang – Point important : Point important lors du Fuseki.
Ogeima – Da fei gua – Grand saut de cheval : Ecart entre deux pierres de 3 intersections longitudinales, et d’une intersection transversale.
Oi-otoshi – Jeu de voleur : Coup menaçant de capturer un groupe adverse, qui reste en prise quelquesoit la défense. Situation où rajouter une pierre ne gagne pas de liberté.
Oki – Placement : Coup de placement sur un point vital.
Oki-go – Rang zi qi – Jeu à handicap : Partie de Go avec handicap.
O-nadare – Da xue beng – Grande avalanche : Joseki sur le point 3-4, connu sous le nom de « grande avalanche ».
Osae – Dang : Coup de blocage, pour empêcher une extension adverse sur le bord.
Ozaru-suberi – Glissade du singe : Extension sur un bord d’un Ogeima afin de réduire le territoire adverse.

P


Pon-nuki – Kai Hua : Formation résultant de la prise d’une pierre à vide.

R


Ren-go – Lian qi – Go par équipe : Partie de go par équipe, où deux joueurs dans chaque équipe jouent à tour de rôle sans avoir le droit de se consulter.

S


Sabaki – Teng nuo – Forme souple : Forme légère développée en terrain dangereux.
Sagari – Li : Descente vers le bord à partie d’une pierre amie.
Sangen-tobi – San jian tiao : Extension de trois intersections.
San-ren-sei – San lian xing : Séquence de Fuseki théorique consistant à jouer les 3 Hoshi d’un même côté du Goban.
San-san – San san – Point 3-3 : Point 3-3 dans un coin.
Saru-suberi – Da fei shen tui – Petite glissade du singe : Extension sur un bord d’un Kogeima.
Seki – Shuang huo – Impasse : Situation dans laquelle aucun joueur ne peut menacer de prendre un groupe adverse sans se faire prendre lui même.
Semeai – Dui sha – Combat local : Course de vitesse entre deux groupes qui ne peuvent fuir, et ne peuvent donc vivre qu’à condition de capturer le groupe adverse.
Sen – Noir : Une partie « à Sen » est une partie où il n’y à pas de Komi (ce qui correspond à une pierre de handicap).
Sensei – Laoshi – Maître : Maître.
Sente – Xian shou – Initiative : Un coup Sente permet de prendre ou de conserver l’initiative.
Shibori – Gun da bao shou – Essorage : Séquence permettant de construire de l’influence extérieure, en forçant l’adversaire à capturer des pierres mortes ou sacrifiées.
Shicho – Zheng – Escalier, échelle : Situation tactique dans laquelle un groupe de pierre est enfermé en  » escalier « , et ne peut fuir sans être capturé.
Shido-go – Zhi dao qi – Partie pédagogique : C’est une partie où le joueur le plus fort enseigne au joueur le plus faible.
Shimari – Shou jiao – Verrou : Occupation d’un coin du Goban par deux pierres amies.
Shinogi – Zhi gu : Art de faire vivre les groupes faibles_ technique consistant à créer un groupe vivant, au milieu de la sphère d’influence adverse.
Shobute – Quitte ou double : Coup téméraire, dans une situation où l’on a plus rien à perdre.
Shodan – Chu duan – 1er Dan : 1er Dan.

T


Taisha – Da xie – Joseki aux 1000 variantes : Joseki connu sous le nom de « Joseki aux 1000 variantes ». Débute après un Kakari bas sur la pierre 3-4 laissé sans réponse.
Taka-moku – Gao mu – Point 4-5 : Point 4-5 dans un coin.
Take-fu – Shuang zhu jie – Nœud de bambou : Connexion à l’aide de deux groupes de pierres en Nobi.
Techu – Zha ding shou jiao – Béton : Connexion solide entre deux pierres près du bord, en vue d’assurer du territoire.
Ten-gen – Tian yuan – Entre du ciel : Point 10-10, centre du Goban.
Te-nuki – Tuo xiang : Coup ignorant la dernière menace de l’adversaire pour jouer ailleurs.
Te-suji – Shou jin – Brillant : Coup tactique.
Te-wari – Shou ge – Analyse par simplification : Méthode d’analyse d’une position par simplification : on retire les pierres inutiles, puis on compare le résultat à une situation connue.
Tobi – Tiao – Saut : Extension d’une intersection.
Tsugi – Lian – Connexion : Coup de connexion.
Tsuke – Peng – Attachement : Coup au contact d’une pierre adverse.
Tsume-go – Si huo qi : Etude de vie et de mort des groupes.

U


Uchi-kaki : Sacrifice visant à empêcher la formation d’un œil par l’adversaire.
Uchi-komi – Da ru – Invasion : Invasion dans une position adverse.
Utte-gaeshi – Dao pu – « Snap back » : Prise en retour.

W


Wari-komi – Wa : Coup joué au milieu d’un Tobi adverse.
Wari-uchi – Ge da fen tou : Coup d’invasion qui sépare deux positions adverses, en ayant des possibilités d’extension de chaque coté.
Watari – Du – Traversé : Connexion de deux groupes amis, par dessous des pierres adverses.

Y


Yose – Guan zi – Finale : Fin de partie.
Yosu-miru – Question posée : Coup qui « pose une question » à l’adversaire en l’obligeant à choisir une stratégie, et réduisant donc la flexibilité de sa position.

Z


Zoku-suji – Su jin – Coup grossier : Coup grossier, quand il est correct, on dira que c’est un « coup vulgaire », mais, le plus souvent, ce terme désigne un mauvais coup.

Journée Asiatique du 8/10/16 Avec « les yeux dans les jeux »

Bonjour à vous le 8/10/16 Nous avons était convié à la journée « Jeux d’Asie » organisé par l’association « Les yeux dans les jeux »

Nous avons mis en avant nos jeux pratiqué au sein du Variation Go Club.

Jeu de Go, Mah-Jong, Shogi.

Une suite d’image de notre intervention.

Avec plaisir.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Initiation

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

nouveautes_site

Tsumego ou l’art de la vie et la mort.

Les Tsumego sont des problèmes de vie et de mort. Dans une partie il est souvent possible de tomber sur un groupe qu’on peu tuer ou faire vivre. Trouver le point vital de la forme du groupe n’est pas évidents au premier coup d’oeil.

Ces problèmes existent pour habituer votre œil à la forme et gagner du temps à les résoudre. Ce temps gagné peut être crucial dans une partie importante ou tout simplement une partie de tournois.

Je vous met en lien un site très pratique qui regroupe: problème de vie et de morts (Tsumego), Les différents type de début de partie (Fuseki), les séquences équivalente jouer par les deux joueurs (Joseki), et pour finir les parties professionnels.

Je vous conseil fortement de pratiquer les Tsumego pour avoir de bon fondamentaux dés le début.

Le lien: http://www.tsumego.org/list_etu.php

stones_ligne_1680x1050

Le Jeu de Go et son histoire.

La connaissance du jeu de go est nécessaire à quiconque s’intéresse à l’Asie. Il fait partie intégrante de la culture chinoise, japonaise et coréenne.

La simplicité du jeu ainsi que le regard qu’il force à avoir sur soi-même, ses faiblesses, son agressivité et autres composantes du comportement humain, en font un puissant outil de développement personnel.

E. Lasker, « Maître International » d’échecs affirmait : « S’il y a une vie intelligente surMars, ses habitants doivent avoir découvert le jeu de go.

Le jeu de go (weiqi en chinois) est né en Chine vers le deuxième millénaire avant notre ère. Une légende en attribue la paternité à l’empereur Yao et une autre à l’empereur Shun qui voulaient éduquer leurs fils stupides et bornés.

Le yiking, système divinatoire chinois, présente aussi de nombreuses analogies avec le go dont il pourrait être le vecteur matériel.

C’est finalement dans les annales Printemps et Automne (entre -722 et -481 av. JC) que l’on trouve les premières références écrites au go. Confucius mentionne ensuite le go dans ses entretiens. C’est vers la fin de la dynastie des Han (25-220 apr. J.-C.) que les premiers traités de go sont écrits.

A partir de la fin des Han et jusqu’à la restauration de l’empire par les Sui en 589 apr. J.-C., les classes dirigeantes sombrent dans l’oisiveté et se tournent vers le taoïsme et le go.

Le jeu connaît alors un très fort développement, avec l’apparition d’un système de classement des joueurs, d’instituts de go et de fonctionnaires. Les livres se multiplient : recueils de parties, écrits théoriques, listes de joueurs, etc.

Le go est alors intégré aux trois Arts Sacrés (peinture, musique et calligraphie) pratiqués par l’empereur et ses courtisans et cela jusqu’à la fin du 19e siècle.

Le go (baduk en coréen) arrive en Corée vers la fin du 5e siècle et va finalement atteindre le Japon au début du 7e siècle. L’aristocratie japonaise, très influencée par la Chine, adopte très vite le jeu et se le réserve, interdisant aux moines de le pratiquer (premier code civil japonais en 701 apr. J.-C.).

La pratique du go s’étend ensuite aux milieux intellectuels, aux bonzes puis aux samouraïs qui s’en servent comme entraînement à la stratégie militaire. Les moines nichirens (école bouddhiste japonaise) pratiquent assidûment le jeu et créent la première école japonaise, l’école Honinbo.

Avec l’unification du Japon en 1603, le go, soutenu par les militaires et le shogun Tokugawa, entre dans sa période classique avec l’émergence de trois nouvelles grandes écoles qui s’affrontent pour se partager les postes de fonctionnaires richement dotés. Un tournoi annuel réunira les deux meilleurs joueurs japonais, en présence de l’empereur et du shogun, jusqu’à la restauration Meiji.

En Europe, les premières références au jeu apparaissent vers le 16e siècle dans des récits de voyages, comme celui du jésuite Matteo Ricci. Leibnitz publie le premier article européen sur le go en 1710.

C’est seulement vers la fin du 19e siècle que le go se développe vraiment en Europe, en Allemagne et en Autriche-Hongrie principalement. Le premier club est créé en 1895 par des officiers de la marine austro-hongroise et la première revue naît en 1909.

Le go moderne se développe dans le monde après la Seconde Guerre Mondiale sous l’impulsion de la fédération japonaise et grâce au renouveau des fédérations coréennes et chinoises.

Aujourd’hui on compte environ 40 millions de joueurs dans le monde dont un million en Europe.

 

Les chaînes Youtube dédiées au Go !

Voici une liste des chaînes de go sur youtube ! Parties commentées, cours de fuseki et de joseki et plein d’autres choses à découvrir !

Commençons par les chaînes francophones :

Fulguro Go : cette chaîne aborde les josekis et plus particulièrement les pinces. Listen and Play : ici des commentaires de parties et des josekis.

Et maintenant les chaînes anglophones !

Haylee : idéal pour progresser plus de 100 vidéos disponibles et une joueuse professionnelle coréenne, que demander de plus !
Dwyrin : de nombreuses lectures, des parties commentées et des interviews d’autres youtubeurs.

Yunxuan Li : des parties commentées, des josekis et tout ça sur un vrai goban !

Shawn Ray : des vidéos pour les joueurs de 20 à 1 Kyu idéales pour progresser, apprendre les formes de base et voir des commentaires de parties !

Sunday Go Lessons : des vidéos de la NHK sous titrées en anglais !

Xhu 98 , Little Lamb , Andrew Jackson : toujours plus de vidéos !

 

Festival Soriesu Manga !

Le Variation Go Club sera présent durant le nouveau festival Soriesu Manga ! Début des festivités le Samedi 26 septembre de 10h00 à 22h00 et le dimanche 27 septembre de 09h30 à 19h00 ! Au programme Jeu de go, Shogi et Mahjong !

Pour plus d’information rendez vous sur le site du festival : http://www.cof-solliespont.org/

A très bientôt !

 

Jouer au go sur internet

Salut tout le monde !

Ce soir je vais vous présenter quelques serveurs de go pour pouvoir jouer au go sur internet mais aussi éditer vos propres parties et de les sauvegarder en fichier sgf. Un « sgf » qu’est-ce que c’est ? C’est l’abréviation qui sert à désigner des fichiers de parties.

On va commencer par KGS , ce logiciel va vous permettre d’éditer des fichiers sgf mais aussi de jouer en ligne avec des joueurs de tout niveau ! Les plus de KGS : des joueurs qui revoient souvent la partie une fois terminée, et un des meilleurs éditeur de sgf gratuit. Les moins : Parfois on a du mal à trouver un adversaire à égalité et il arrive que le logiciel ne s’installe pas de façon correcte sur votre ordinateur.

Ensuite mon serveur de go préféré Tygem un serveur de jeu simple d’utilisation avec quelques options permettant de revoir vos parties. Les plus : si vous voulez trouver une partie rapidement contre des joueurs japonais, coréens ou chinois c’est le bon endroit ! Le style de jeu des joueurs est varié, avec une majorité de joueur avec un style de jeu plus agressif que sur KGS. Des milliers de joueurs en ligne à tout moment vous trouverez votre partie à égalité en moins d’une minute ! Les moins : Si vous voulez revoir votre partie, ça sera sûrement en solitaire il est très rare qu’un joueur prenne la peine de revoir la partie.

IGS est un des serveurs les plus anciens, beaucoup d’événements y sont organisés notamment des tournois professionnels !   Les plus : pas de difficulté particulière à trouver des joueurs et le niveau est assez bon dans l’ensemble. Un des avantages sur ce serveur c’est le goban qui est très bien reproduit, le plus beau d’internet à mon avis. Les moins : un peu comme sur Tygem pour revoir votre partie c’est pas l’idéal.

Et enfin OGS un serveur qui apporte de la nouveauté ! les plus : pas besoin d’installer un logiciel sur votre ordinateur pour pouvoir y jouer il suffit de créer son compte et c’est parti ! Des problèmes en ligne gratuit idéal pour s’occuper entre deux recherches de parties. Une communauté qui s’agrandit de jour en jour. Les moins : le serveur étant en plein développement le manque de joueur de votre niveau peut être gênant.

Voilà pour mon premier article ! Si vous avez des questions n’hésitez pas, l’équipe du Variation Go Club est là ! Et n’oubliez pas installer vite Tygem et ajoutez moi en ami ! Mes pseudos : Kifus1 , Baduk83